Le programme Beehive est promu par la fondation Melissa, qui vise à renforcer les liens entre les femmes migrantes, à promouvoir l'autonomisation des femmes réfugiées et à établir des ponts avec la société d'accueil.

Avec le soutien de l’IE, l'organisation à but non lucratif a été en mesure de développer de nouvelles opportunités d'apprentissage pour les jeunes femmes réfugiées âgées de 16 à 28 ans, avec notamment la création d'un club cinéma où les étudiantes peuvent se réunir chaque semaine pour regarder des films, parler de cinéma et apprendre à effectuer leur propre réalisations cinématographiques. Les participantes ont commencé par apporter quelques-uns de leurs films préférés et ont évolué, à partir de ces influences cinématographiques, vers la réalisation de courts métrages sur leurs téléphones. Plus récemment, du matériel a été mis à la disposition des étudiantes, à travers des activités les invitant à développer des scénarios et à commencer à les filmer avec des caméras.

Selon le coordonnateur du projet, les étudiantes manifestent un grand intérêt à expérimenter la technologie cinématographique, et notamment concernant la création de films racontant leur parcours. En effet, le but ultime du projet est de donner la possibilité aux étudiantes d'explorer leur nouvel environnement à travers un regard artistique et de partager leurs réflexions et sentiments vis-à-vis de leur propre histoire personnelle.

Dans la phase successive du projet, les étudiants d'un club cinéma d’un établissement scolaire grec rencontreront les étudiantes de Melissa et collaboreront à un projet de film commun. Les étudiantes de Melissa développeront également des compétences numériques à travers la rédaction de blogs et des travaux d'édition vidéo.