Depuis ce jour et jusqu’au 11 mai 2018, la Rapporteure spéciale de l’ONU sur le racisme Tendayi Achiume effectue une visite officielle au Royaume-Uni. Le bureau du Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a d’ores et déjà annoncé qu’elle axerait sa mission sur l’impact du vote du Brexit sur l’égalité raciale dans le pays.

Dans le cadre de cette mission, l’experte effectuera une visite à Londres et à Belfast ; elle prévoit de s’intéresser spécialement aux formes structurelles de discrimination et d’exclusion susceptibles d’avoir été exacerbées par le Brexit, en particulier « la discrimination et l’intolérance xénophobes visant les réfugiés, les migrants et même les minorités raciales, religieuses et ethniques britanniques ». Elle analysera à cet effet les obstacles qui entravent l’exercice de leurs droits économiques et socio-politiques.

Une conférence de presse sera organisée au terme de sa visite, le 11 mai 2018, afin de dresser un bilan préliminaire de la situation au Royaume-Uni. Elle en dressera un rapport complet lors de la séance de juin 2019 du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève.

Les organisations britanniques membres de l’Internationale de l'Education se sont particulièrement investies dans la lutte contre le racisme dans les écoles et la promotion des droits des migrant(e)s et des réfugié(e)s, notamment le droit à un enseignement public de qualité. Vous trouverez de plus amples informations concernant les activités et les ressources mises en œuvre par les syndicats de l’éducation au Royaume-Uni sous la section “Outils pour l'éducation des réfugié(e)s".