Le Commonwealth est une organisation regroupant plus de 50 pays, supposés respecter des valeurs communes et des principes fondamentaux. Au fil des ans, dans le cadre des réunions des ministres de l’Education du Commonwealth, plusieurs organisations d’enseignant(e)s affiliées à l’IE ont coopéré dans le cadre de diverses activités visant à promouvoir l’éducation et les droits humains et à mettre en lumière certaines des politiques clés de l’IE. Quelques organisations ayant participé à des réunions informelles dans le cadre du Congrès mondial de l’IE organisé à Jomtien en 2001, se sont mises d’accord pour qu’un projet de document soit élaboré en vue de créer un groupe des enseignant(e)s du Commonwealth pour les syndicats membres de l’Internationale de l’Education. Parmi ces organisations, citons l’Australian Education Union (AEU), la All India Federation of Teachers’ Organizations (AIFTO), la Caribbean Association of Teachers (CAT), la Fédération canadienne des enseignantes et enseignants (FCE), le National Union of Teachers (NUT) et le South African Democratic Teachers’ Union (SADTU). En 2005, le Bureau exécutif de l’IE a officiellement accepté la création du Groupe des enseignant(e)s du Commonwealth, lancé lors du Forum des enseignant(e)s organisé dans le cadre de la 16e Conférence des ministres de l’Education du Commonwealth, où sa constitution a été adoptée.

 

Le GEC exerce, sous l’égide de l’IE, plusieurs fonctions importantes, la plus notable de ses réalisations jusqu’à ce jour étant probablement l’établissement du Protocole du Commonwealth pour le recrutement des enseignant(e)s.

Ce protocole a réellement un impact dans le Commonwealth et ailleurs. Le National Union of Teachers (Royaume-Uni) signale que moins de migrant(e)s rencontrent des difficultés et que les dispositions du Protocole concernant les systèmes éducatifs fragiles semblent avoir un impact. Le Kenya et le Rwanda, pays non membre du Commonwealth, se sont tous deux basés sur le protocole pour assurer la gestion du recrutement de professeur(e)s d’anglais par le Rwanda. L’UNESCO et l’Organisation internationale du travail (OIT) soutiennent ce protocole.

Références bibliographiques

Sinnott, Steve. “The Commonwealth Teachers’ Group – Vision and Mission.” Commonwealth Education Partnerships (2007): 206-208.