A l’inverse des modèles de migration où le personnel est importé pour enseigner dans une langue ciblée, certains gouvernements nationaux ont élaboré des programmes destinés à promouvoir la culture et la langue maternelle de leur pays à l’étranger.  Le gouvernement français gère un large réseau de Collèges/Lycées, où travaille du personnel enseignant français, international et local et dont le but principal est de dispenser un enseignement en langue française aux élèves, en échange d’une inscription payante.  Les Lycées s’appuient sur le programme scolaire français, bien que certains disposent de leur propre programme.  L’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger du ministère des Affaires étrangères compte 470 écoles au sein de son réseau mondial.  Les écoles sont parfois directement gérées par les autorités françaises, sous contrat ou accréditées. Les modalités contractuelles s’appliquant aux enseignant(e)s varient selon leur statut : ressortissant(e) français(e) travaillant en tant qu’expatrié(e), résident(e) local(e) ou recrues soumises à la législation locale.  Les personnes travaillant au service du ministère ont le statut de fonctionnaires de l’Etat. Elles conservent leurs avantages, sont payées selon les barèmes appliqués dans la fonction publique et peuvent rester affiliées à leur syndicat.  Le contrat initial est signé pour une durée de trois ans et peut être reconduit pour deux années maximum.