Organisation non gouvernementale placée sous la responsabilité du ministère chinois de l’Education, le Bureau du Conseil international de la langue chinoise Hanban a été créé pour faciliter les échanges entre la Chine et d’autres pays, et promouvoir l’enseignement du chinois en tant que langue étrangère.  Les ambassades et consulats chinois aident Hanban à établir des relations de coopération avec les ministères de l’Education, les institutions éducatives et les organisations ou associations de professeur(e)s de chinois. Ces accords comprennent souvent le placement de professeur(e)s de chinois et de conseiller(e)s linguistiques dans des écoles primaires, secondaires et des universités d’autres pays. Ce programme de placement comporte deux volets : le Programme pour le personnel enseignant chinois volontaire et le Programme pour le personnel enseignant soutenu par le gouvernement. Lancé en 2004, le programme volontaire recrute principalement de récent(e)s diplômé(e)s en Lettres et Sciences Humaines, titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme d’études supérieures. Au départ, les volontaires sont placé(e)s à l’étranger pour une période d’un an, avec possibilité de prolongation jusqu’à trois ans, en cas d’avis favorable de la part des institutions hôtes. Hanban offre aux volontaires des formations, une indemnité de séjour, les frais de déplacement international, mais pas de salaires. Le pays d’accueil est supposé prendre en charge le logement, les soins médicaux et les transports locaux. A la fin de 2012, Hanban avait placé plus de 18 000 volontaires dans 101 pays.

En comparaison, le programme soutenu par le gouvernement est de moindre envergure mais plus sélectif. En 2006, 357 postes étaient disponibles dans 92 pays pour le personnel enseignant soutenu par le gouvernement. Contrairement aux volontaires, cette catégorie doit avoir une expérience d’au moins deux ans dans l’enseignement, être titulaire d’un diplôme et posséder d’excellentes compétences linguistiques. Le placement s’étend généralement sur une période de deux ans.

Hanban s’est rapidement développé et continue de s’étendre. En 2013, le programme comptait 429 Instituts Confucius et 629 classes Confucius dans 115 pays, où travaillent plus de 10 000 enseignant(e)s et volontaires.  L’intérêt pour l’apprentissage du chinois est de plus en plus répandu. Le nombre d’étranger(e)s ayant participé au test de compétence linguistique en chinois est passé de 117 660 en 2005 à 3,5 millions en 2012. 

Références bibliographiques

Shangwu, Sun, Zhao Huanxin, and Tang Yue. "Hanban shops around for a wider choice." China Daily, 9 10, 2013. 

Pour en savoir plus